Le tadellakt

Le tadellakt

Le tadelakt c'est un enduit de chaux à l'eau, brillant et imperméable. Il peut être utilisé aussi bien en intérieur qu'en extérieur. C'est l'enduit traditionnel originellement employé pour étanchéifier les citernes à eau. Il est également un art décoratif : façades façonnées, bassins, hammams, salles de bains, riads et palais du Maroc. Il a la particularité d'être « ferré » avec un galet de rivière et d'être traité au savon noir pour acquérir son aspect définitif. Le tadelakt a un aspect doux et fin avec des ondulations dues au travail du galet ce qui lui confère de grandes capacités décoratives.

 

Composition

Le tadelakt traditionnel est réalisé avec de la chaux de Marrakech en une seule passe. L'analyse chimique de cette chaux montre la présence de chaux aérienne, de chaux hydraulique et de minéraux divers. Les incuits et les surcuits font office de charge à l'enduit. Cela permet d'en appliquer une épaisseur plus conséquente que des chaux aériennes plus pures. L'enduit est mélangé avec des pigments avant d'être appliqué.

 

Technique artisanale

Sa pose est une opération minutieuse qui n'est pas à la portée de tous. Les maîtres artisans marocains sont appelés maalem et ne prennent ce titre qu'après plusieurs années de pratique. Le tadelakt est un mortier fragile aux coups qui nécessite un entretien régulier. Chaque éclat doit être réparé sous peine d'infiltration dans le support et les retouches sont toujours visibles. Le tadelakt est appliqué en deux passes.

 

Le premier servira de couche d'accrochage : gobetis. le second sera l'enduit de chaux tadelakt. Appliqué à la taloche en bois puis resserré à la truelle. Après un temps de repos variable lorsque l'enduit commence à sécher, il est frotté avec une palette en plastique ou un galet pour polir l'enduit jusqu'à ce qu'il brille. Du blanc d’œuf est parfois utilisé lors de ce premier polissage pour augmenter la dureté de surface. Quand l'enduit est totalement sec mais avant qu'il ne commence à carbonater réellement (généralement le lendemain), la surface est enduite de savon noir dilué (Tous les savons ne conviennent pas.

Il faut un savon partiellement saponifié pour obtenir la réaction chimique adéquate donnant l'étanchéité définitive à l'enduit; savon à basse d'huile d'olive ou d'huile de lin) et à nouveau polie pour obtenir un effet "miroir". À noter qu'il est possible de travailler une peinture à la chaux de la même façon pour un effet approchant mais n'ayant pas l'effet de profondeur du tadelakt. La plus grande réalisation en tadelakt reste le Casablanca, il s'agit de deux tours jumelles de 110 mètres de haut (29 étages), entièrement recouvert d'un tadelakt blanc.

Au Maroc, plusieurs bâtiments comtemporains ont eu recours au tadelakt comme enduit décoratif: Théâtre Royal de Marrakech, l'Hôtel Mogador à Essaouira.

 

Un enduit aux multiples avantages

Tout d'abord, ce matériau se veut esthétique et hygiénique (c'est en effet, tout comme le béton, un antibactérien, notamment grâce aux vertus fongicides et bactéricides de la chaux). Il s'agit aussi d'un enduit complètement écologique.

Autre avantage : le tadelakt supporte un taux d'humidité très élevé, d'où son utilisation pour les hammams, parfait pour éviter une humidité latente dans une salle de bain.

Il laisse aussi respirer les murs. Avec lui, pas de problèmes de moisissure liés à l'humidité ou encore de cloques de peinture, ce qui est fréquent dans les pièces d'eau comme la salle de bains.

Le tadelakt offre également une large palette de nuances pour pallier toutes vos envies déco et dispose de finitions différentes selon l'aspect souhaité : le savon noir qui apporte un aspect très brillant, qui rend les murs perméables à l'eau (parfait pour les pièces d'eau) et accroche la lumière ; la cire satinée pour un rendu satiné discret et la cire éclat argent pour ajouter un voile métallisé. Dernier avantage du tadelakt : sa durabilité : il possède en effet une durée de vie exceptionnelle et ne bougera pas durant des dizaines d'années s'il est bien entretenu.

 

Comment entretenir le tadelakt ?

Le tadelakt est un matériau plutôt facile d’entretien. En effet, le tadelakt ne nécessite aucun entretien particulier et se nettoie tout simplement à l'eau savonneuse. Il est cependant sensible aux produits détergents, comme les poudres à récurer, qui risquent de rayer le tadelakt et à la longue, de l'endommager. Ces derniers doivent donc être utilisés avec parcimonie, l'eau de javel étant à proscrire. L'idéal est d'utiliser du savon noir, à diluer dans de l'eau et à passer à l'éponge, si possible une éponge naturelle pour la douceur. Grâce à son aspect et sa consistance graisseuse, il évite l'accrochage du calcaire, nettoie le tadelakt en douceur tout en le réimperméabilisant et en lui.